Formation en cybersécurité dans les entreprises : les grandes lignes

réunion sur la formation en cybersécurité autour d'un table dans une entreprise

La formation à la cybersécurité présente de nombreux avantages, notamment la possibilité de sensibiliser les collaborateurs au réel danger que présente le réseau informatique.

Contexte : les types de cyberattaques et leurs conséquences

Diffuser une culture sur la cybersécurité est la première étape pour promouvoir la meilleure protection des canaux de communication dans une entreprise. Vient ensuite la possibilité de donner aux employés les moyens de se former en cybersécurité. En effet, les menaces du réseau sont capables d’accéder aux données par différents moyens avec les risques relatifs.

Les moyens par lesquels un cybercriminel attaque une entreprise

Les menaces en provenance du Web trouvent un terrain fertile à travers plusieurs failles :

1.       Le manque de culture en matière de cybersécurité généralisé chez les salariés.

Il s’agit d’un problème particulièrement sensible, car une entreprise (et par conséquent ses employés) qui ne reconnaît pas le risque de cette menace devient automatiquement un danger pour elle-même, mais aussi pour les autres entreprises qui entrent en contact avec elle.

2.       L’inattention ou le manque de connaissances.

Comme le rapporte un rapport réalisé par Kaspersky Lab en 2017, une entreprise dans les logiciels antivirus, l’inattention ou le manque de connaissance des employés était à l’origine de 46% de la propagation des attaques de cybercriminels dans les entreprises. Souvent, l’utilisation d’un mot de passe trop simple ou l’ouverture d’un e-mail en pensant qu’il provient d’une source fiable peut causer de graves dommages.

3.       Les virus et réseaux de machines zombies.

Le premier est peut-être rarement méconnu des employés. Le second l’est encore moins, car plus complexe. Il s’agit d’un réseau d’ordinateurs réunis par un malware (un programme informatique malveillant) qui permet à l’hacker de contrôler le fonctionnement de tous les appareils impliqués.

4.       Les attaques de cybercriminels

Les cybercriminels analysent en détail les données collectées sur l’entreprise qu’ils ciblent. Ils se mettent ensuite à la recherche de vulnérabilités spécifiques avec lesquelles accéder au système et d’en prendre le contrôle.

Les coûts des cyberattaques

Les dommages d’une attaque de cybersécurité sont les suivants

·         L’argent dépensé en raison d’escroqueries, d’extorsions, de vols d’argent et de données personnelles ainsi que l’atteinte à la réputation qui affecte la cote de l’entreprise ;

·         Le temps pour résoudre le problème, ce qui entraîne souvent l’arrêt de la production et des activités de travail parce que les outils les plus ordinaires ne peuvent être utilisés, des ordinateurs aux logiciels qui font fonctionner l’entreprise ;

·         La responsabilité pénale, notamment en cas de perte d’informations sensibles sur le personnel et les clients, rendant l’employeur et l’entreprise entièrement responsables et coupables de la fuite de données ;

·         Les coûts de récupération élevés, car après un cyber incident, les entreprises se mobilisent pour investir dans des logiciels et des systèmes de sécurité plus sophistiqués afin d’éviter de retomber dans les filets des cybercriminels.

Contrer les cyberattaques avec une formation en entreprise

Comme déjà évoqué plus haut, après la diffusion d’une culture de la cybersécurité, il est ensuite crucial, voire vital, de former les employés. Une entreprise pourrait avoir besoin d’installer des programmes ou des systèmes de sécurité très sophistiqués. Mais, sans éduquer ses collaborateurs sur les bons comportements à adopter, le risque de compromettre ses activités reste élevé.

C’est pourquoi offrir à ses employés une formation adéquate sur la cybercriminalité est la première étape à franchir pour donner à son entreprise les meilleurs moyens de contrer toute menace.

Les formations en cybersécurité

La majorité des formations en cybersécurité sont ouvertes à tous, à tous les niveaux quels qu’ils soient. Elles s’adressent aux employés moins expérimentés (dans le but principal de diffuser une culture d’apprentissage et de sensibilisation) et aux experts en informatique ou aux aspirants (pour compléter leur formation ou se spécialiser davantage dans le domaine).

Formation de base

Pour les non-professionnels de la cybersécurité, il existe des parcours de formation a été conçu qui leur permet d’acquérir les compétences et les connaissances nécessaires pour protéger au moins leurs données et informations au sein de l’ordinateur utilisé.

Ils se forment non seulement sur la théorie, mais aussi sur la pratique qui leur permet de se familiariser avec les différentes menaces qui pèsent sur la sécurité informatique et des réseaux : usurpation d’identité, fraude par carte de crédit, phishing sur les systèmes bancaires à domicile, virus et backdoors, escroqueries par courrier électronique, perte d’informations confidentielles, attaques de pirates informatiques et ingénierie sociale.

Formation spécialisée

Pour les professionnels, il existe de nombreuses formations spécifiques à certains sujets.

Un domaine qui présente un intérêt particulier est le piratage éthique. La formation comprend un apprentissage des techniques de piratage utilisées par de véritables cybercriminels afin de protéger efficacement et de comprendre les responsabilités éthiques de l’emploi.

C’est pourquoi certaines formations offrent une certification finale qui garantit que les futurs hackers éthiques (white hats) sont techniquement et moralement qualifiés. Cette étape est préparatoire à d’autres certifications qui font référence à deux domaines : celui de l’évaluation des vulnérabilités et des tests d’intrusion et celui de la cybercriminalité.

Trouver une école hôtelière spécialisée en hôtellerie et en restauration de luxe située à Paris
Suivre une formation initiale SSIAP 2