Coach de vie : comment le devenir ?

Le coach de vie, également désigné coach personnel, vous aide à éclaircir et identifier les objectifs à atteindre dans la vie avec les outils et pratiques nécessaires pour y parvenir de manière confiante et motivée. Désormais, le coaching de vie a le vent de poupe. En effet, c’est un titre ou métier acquis suite à une formation suffisante effectuée dans le cadre du coaching de vie. Il faut donc avoir toutes les compétences et qualités nécessaires pour devenir coach de vie. Mais comment ?

Les avantages de devenir Coach de vie

En premier lieu, le coaching de vie est dédié à toute personne envisageant de s’affirmer et apprendre convenablement, à trouver un nouvel emploi, à gérer la pression et le stress, à booster leur performance et la confiance en soi, gérer des situations personnelles délicates, se libérer de leur complexe… En second lieu, cette profession est sans frontière et est réglementée. Il suffit juste d’avoir parcouru et réussi tous les niveaux ou étapes requis ainsi que d’obtenir la certification et le diplôme nécessaire pour exercer ce métier correctement. En troisième lieu, ce métier est rémunéré par séance et le responsable peut travailler dans son propre cabinet ou dans un centre professionnel très réputé.

En dernier lieu, il existe différentes missions essentielles pour tous ceux qui souhaitent devenir coach de vie. Le coach de vie accompagne toute personne, qui en fait la demande, dans le cadre des activités personnelles, familiales et sociales. Ensuite, il accompagne les individus (enfants, adultes, âgées) en quête de solutions aux problèmes personnels, identifie leurs objectifs personnels ou professionnels pour mieux les atteindre. De ce fait, il existe différentes thématiques à aborder tout au long des séances de coaching de vie afin de mieux les gérer. Notamment, les causes de l’addiction (à l’alcool, à la cigarette ou au tabac) ou de l’angoisse ou de l’anxiété ou de la dépression, le divorce, l’examen, la perte de poids, les problèmes personnels ou professionnels, la quête d’un emploi, la réorientation professionnelle, la séparation, le stress… Toutefois, il ne traite pas les problèmes psychiques et autres maladies physiques. Ce qui permet de booster la motivation, la performance, la confiance en soi, le développement personnel…

Différence entre Coach de vie et Coach professionnel

Il s’avère que la confusion entre coach de vie et coach professionnel demeure d’actualité pour certains. Toutefois, si le métier d’un coach professionnel repose sur le développement professionnel, sur les démarches nécessaires pour mettre en adéquation le coaché et ses activités professionnelles.

En revanche, le métier d’un coach de vie repose sur l’encadrement d’une personne dans le cadre du développement personnel et professionnel. Mais mieux encore, il appuie ses clients ou patients dans l’atteinte de leurs objectifs, les accompagne pour mieux s’épanouir. Sachez que la démarche en coaching de vie est financée directement par le client. A cet effet, le contrat de prestation service sera bipartite tandis qu’il s’agit d’un contrat tripartite dans le cas d’un recours a un coaching professionnel.

Profil d’un bon Coach de vie

En premier lieu, il doit disposer de meilleures qualités humaines et psychologiques. Comme la capacité de faire preuve de bonne écoute, le sens de discernement, la capacité d’adaptation, la capacité d’affirmation et de communication, source de motivation et d’optimisme, l’esprit enthousiaste, le désir d’entreprendre et d’indépendance, l’esprit d’analyse et de synthèse, l’esprit persévérant, la patience, la capacité d’établir une relation de confiance avec le patient… Il peut donc intervenir dans différentes thématiques immobilières, musicales, professionnelles, sportives… En second, ce métier n’est pas discriminatoire. Toutefois, il faut parcourir et bien réussir votre formation dans de meilleur institut de formation pour ainsi obtenir le certificat ou diplôme approprié et maîtriser différents outils et techniques professionnels s’y rapportant.

En somme, il doit présenter de meilleurs parcours académiques, personnels et professionnels pour devenir en tant que tel.

Conseil pour devenir Coach de vie

Il doit tout d’abord disposer de meilleures qualités humaines et psychologiques. Comme la capacité de faire preuve de bonne écoute, le sens de discernement, la capacité d’adaptation, la capacité d’affirmation et de communication, source de motivation et d’optimisme, l’esprit d’analyse et de synthèse, l’esprit persévérant, la patience, la capacité d’établir une relation de confiance avec le patient…

Ensuite, il doit avoir parcouru une certaine formation professionnelle (formation en alternance ou formation en ligne ou formation continue, formation gratuite ou formation payante, etc.) avant d’accompagner son client et pour mieux gérer différents outils et techniques nécessaires s’y rapportant. Il faut toutefois bien choisir le centre de formation agréé en la matière, véhiculées ou suggérées par les proches, pour réussir dans ce métier. Sachez que les meilleures écoles proposent différentes matières basiques telles que l’analyse systémique, analyse transactionnelle, l’hypnose, l’introduction à la sophrologie, les massages au bien-être, la philosophie, PNL, la psychologie, la psychopathologie, la relation d’aide… Puis, pour s’inscrire, il faut remplir toutes les démarches (administratives et financières), en ligne ou physique, nécessaires pour confirmer votre adhésion et votre formation. Après la séance de formation, l’obtention d’un certificat ou diplôme est nécessaire pour couronner le tout…

 

En quoi peut vous aider le Village de l’emploi ?
Profils des demandeurs et des prescripteurs de coaching